&

OUvroir de SCRAbblologie POétique

Glossaire-Ouvre moi final

 

Scénographe clapotant gaiement dans la poésie, phabricant d’éléments insolites pour le spectacle vivant et amoureux des mots, je cherchais une manière ludique, légère et conviviale de chatouiller l’imaginaire immédiat et collectif sur la place publique,
pour évanouir la peur et la résignation.

C’est ainsi qu’est né L’Ouscrapo :
c’est un jœu* de société, géant, frontal et onctueux.

 DSC_8891

Je tiens, par la présente à préciser quelques points concernant l‘inventure* que je propose :
Je suis Intermittent du Spectacle depuis de nombreuses années, dans les rayons «décorateur-scénographe-musicien-comédien» .
Ainsi, guidé par mon exigence artistique et humaine, en accord avec mes besoins d’étonnements et ma quête immarcescibillissime* de merveilleux voluptuo-transmissible*…
Je succombai à la tentation, toute légitime, de phabriquer* un espace qui me permettrait de jouer « sur les mots » avec des inconnu(e)s en direct…
( Mes ancêtres s’étant, sans doute, bien occupé du pain, je m’occuperai donc des jeux…. )
Mon grand- père et son fils, mes lectures et quelques généreux et attentifs professeurs m’ayant proposer  une superbe courte échelle pour :
la fantaisie, l’imaginaire et l’humour…
Je me dirigeais donc vers un Jeu, utilisant les mots,
connu dans une majeure partie de la galaxie
ce qui allait (vas -y Alphonse) me facilitait la besogne:
Le SCRABBLE.

OuscrapO est en référence à la famille OulipO
car j’avais besoin d’une sorte de parrainage mental,
et j’apprécie leur rapport à la pérennité ludique.
(Même si , pour du vrai , les délicieuses contraintes que
l’OUvroir de LIttérature POtentielle invite à sa table de jeu
ne veulent strictement pas fricoter avec l’aléatoire.
L’OuscrapO est donc plutôt un
OUvroir de SCRAbblologie POétique.)

Il est peut-être bon de savoir aussi que je me sens intimement lié à
« l’art brut » dans son rapport à la nécessité primordiale d’invention, et que je sors des Beaux-arts
(bon, j’ai quand même réussi à aider à restaurer le fabuleux Manège du Petit Pierre)
Intimement lié aussi, aux aspirations dadaïstes et Surréalistes
(alors que je n’imagine pas une seconde pouvoir me sentir à l’aise avec l’André Breton, qui s’octroyait le droit de congédier de son éthique visionnaire et révolutionnaire certains camarades de vie immédiate.

…à part ça, ce sont l’amour et mes études philosophiques hédonistes et libertaires qui me chatouillent.

…et j’aime planter mes yeux dans la galaxie des torticoles*
pour reposer mon bonnet d’âme dans l’immensité qui flotte,alentours.

Bertrand Boulanger
(gelamboo@wanadoo.fr)

Publicités